U bent hier: Home / Actueel / Nieuws / 2017 / Appel à communication "Annoncer quel dieu ? Promouvoir quel homme ? Les variations sur dieu et l’homme dans le discours et la pratique missionnaires des Réformes à nos jours". Abbaye des bénédictines de Maredret, Anhée (Belgique), 25-29/8/2017

Appel à communication "Annoncer quel dieu ? Promouvoir quel homme ? Les variations sur dieu et l’homme dans le discours et la pratique missionnaires des Réformes à nos jours". Abbaye des bénédictines de Maredret, Anhée (Belgique), 25-29/8/2017

Dans le discours et la pratique missionnaires au cours des derniers siècles, les variations dans la présentation de dieu aux peuples lointains méritent d’être étudiées. À ces variations, voire à ces ruptures, correspondent, d’une part, des mutations de la conception même du cœur religieux du message missionnaire et, d’autre part, des changements importants dans la façon d’aborder, de concevoir et d’organiser les sociétés humaines. L’histoire de la dynamique missionnaire a souvent conjugué annonce religieuse évangélique et objectifs sociétaux humanitaires. Comment les changements théologiques s’articulent-ils aux variations anthropologiques dans les pratiques et sensibilités des diverses confessions chrétiennes ?

Une association œcuménique comme le Crédic ne peut passer sous silence le fait que l’année 2017 marque les 500 ans de la Réformation protestante qui provoque la (contre)Réforme catholique. Ainsi s’est ouvert « le temps des confessions », catholique romaine et protestantes. La question missionnaire est au cœur de ce conflit des confessions à l’heure ou le catholicisme se déployant dans le Nouveau Monde (1492) s’interroge sur l’humanité des populations nouvelles rencontrées ; à l’heure où le protestantisme naissant ne peut se déployer mais suscite des refuges (années 1550 et 1560 au Brésil et en Floride) ;  sans négliger le fait que la chrétienté d’Orient est bloquée par la chute de Constantinople (1453).

C’est une démarche historienne pluridisciplinaire qui est proposée. Il ne s’agit pas de passer au crible les controverses qui ont agité le monde théologique. Dans les faits, les missionnaires ont contribué à annoncer un dieu et à construire une (ou des) vision(s) de l’homme et de la société. Concrètement, on s’efforcera de poser des questions en analysant et observant les discours et les pratiques tant sur les différents terrains de la mission qu’à l’arrière et de reconstituer ainsi certaines évolutions de l’image du dieu annoncé, des dieux rencontrés et du dieu reçu ou refusé. La thématique est vaste, mais il s’agit simplement de l’éclairer par quelques études de cas ou encore par des communications qui esquissent des problématiques ou dessinent des pistes concernant les sources à exploiter et les méthodes à mettre en œuvre.

Une analyse fouillée de ces questions sur les cinq siècles écoulés depuis la découverte des mondes nouveaux ne peut être envisagée pour un seul colloque. Pourtant, malgré notre orientation de facto vers les siècles plus récents de la mission, quelques plongées dans les périodes plus anciennes seront nécessaires en les reliant aux dynamiques missionnaires de l’époque romantique et coloniale des XIXe et XXe siècles selon les axes suivants : Le dieu annoncé, Les dieux rencontrés et Le dieu reçu ou refusé.

Adresser votre proposition de communication d’ici le 22 janvier 2017 à Jean Pirotte ou Jean-François Zorn; plus d’info : http://www.credic.org/Home/conseil-d-administration